#18 Les lapins passent à l’ACT

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, retour de formation avec Benjamin Schoendorff et l’organisme Shake Up, sur une thérapie cognitive comportementale adaptée aux rééducateurs : La matrice ACT qui a pour but d’aider les patients à mieux définir leurs objectifs en fonction de ce qui compte vraiment, pour eux. Qu’en a pensé le lapin, qu’est ce qu’on y apprend et comment on l’utilise depuis ? Tout un programme.

En vous souhaitant une bonne écoute !

Les mots à définir

  • Si vous vous intéressez à ce que sont les Thérapies Cognitives et Comportementales, elles sont définies ici, par l’AFTCC, l’association françaises des TCC.
  • La fibromyalgie est une pathologie douloureuse chronique où le patient présente des douleurs diffuses, intéressant souvent plusieurs régions du corps, disproportionnées par rapport aux stimuli vécus et dans laquelle on suspecte un dérèglement du système de traitement de la douleur.
  • Les pathologies neuro-musculaires sont des maladies impactant la transmission de la commande motrice du nerf, vers le muscle entraînant des niveaux de handicaps moteurs variés souvent associés à une fatigabilité importante.

Les sources bibliographiques

  • Nous l’avons déjà publiée ici mais cette vidéo (Domptez la bête, il est temps de repenser la douleur persistante) explique bien comment les émotions peuvent influencer la douleur, sans culpabilisation ni jugement.
  • A propos des mots qui comptent, le langage des professionnels de santé a été examiné ici et il en ressort que nos discours, en plus d’être disparates, discordants, sont souvent vecteurs d’émotions négatives, de craintes et donc probablement également, de douleur. Citons aussi par exemple cette étude, qui montre que des données rassurantes, ajoutées aux comptes-rendus d’imagerie, permet une diminution de la consommation d’imagerie et de consultations spécialisées, un besoin donc moindre d’avoir recours à des soins, juste en étant rassurés. Rappelons aussi par exemple notre épisode sur les aborigènes où la pratique de l’imagerie et les discours nocebo associés ont été suspecté d’avoir un impact sur le handicap vécu par les patients. Plus récemment Mike Stewart s’est spécifiquement interrogé sur l’impact du langage en réhabilitation musculosquelettique, un impact plus puissant et plus large que ce qu’on peut soupçonner.
  • Notre épisode sur la PSFS, à écouter, réécouter et écouter encore, toujours disponible, ici.
  • Wim Dankaerts et la formation CFT (thérapie cognitive fonctionnelle)
  • Et si vous voulez vous faire une idée de ce que ça donne, le fameux tableau qui permet de lister les résultats à court, moyen et long terme, en voilà un exemple où on peut facilement remplacer les antalgiques par le massage.

Merci de nous avoir suivis

Et à très bientôt

Sur Le temps d’un lapin

4 commentaires sur “#18 Les lapins passent à l’ACT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s